samedi 6 mars 2021

L'ordre de la lame brisée, tome 1: Le forgeron de Cecelia Mecca


 Auteure : Cecelia Mecca



Editions : Auto-édition
Pages : 230 pages
Prix : 3,99€ (e-book), € (broché)
Note : 4,25/5




L’amour n’a jamais fait partie de sa mission.

Lance Wayland nourrit le dessein secret de devenir le nouveau forgeron du château de Stanton. Avec ses trois plus proches amis, il a fondé l’ordre de la Lame brisée dans le but de renverser le pouvoir du roi Jean, dont les impôts écrasants et les lois iniques pèsent lourdement sur le pays.

Pour réussir, ils ont besoin d’argent et d’hommes, ce qu’ils peuvent obtenir de la part du comte de Stanton. La mission de Lance ne peut être contrecarrée que par une chose... son intérêt pour l’adorable fille du comte.

Idalia sait très bien qu’on ne l’autorisera jamais à épouser un forgeron. 

Et pourtant, Lance Wayland est l’homme le plus attirant qu’elle eût jamais rencontré – une distraction bienvenue dans la vie exigeante que lui imposent la gouvernance du château de Stanton et la maladie de sa mère. Elle sait que cet engouement ne peut la mener nulle part, même si leur relation se renforce un peu plus chaque fois qu’ils se voient.

Le destin semble déterminé à les séparer.

Mais Lance et Idalia sont attirés l’un vers l’autre comme des papillons de nuit par une flamme. Lance pourra-t-il séduire la femme qu’il aime sans trahir l’ordre auquel il a prêté serment 

Avertissement : Lance Wayland est un héros historique au charme exceptionnel, qui ravira votre cœur. Si vous avez un faible pour les forgerons sexy, cette lecture est à vos risques et périls.


Ce premier tome d'une série de romance historique est une très bonne surprise. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de livre de ce genre et j'ai vraiment adoré. 
On plonge dans une Angleterre historique avec l'histoire de Lance et Idalia qui m'a rendue accro dès les premières pages. D'abord mystérieux on découvre les protagonistes petit à petit ce qui donne encore plus envie de lire la suite. 
Ce roman est rythmé entre vie au château, amour, complot et passion. J'ai aimé la manière dont l'auteure a développé la romance entre passion mais aussi peur et appréhension d'une relation pas commune à cette époque. 
Pour les protagonistes vous ne pourrez que vous accrocher à eux. Ils sont remplis de bonne attention l'un envers l'autre mais aussi pour le peuple qui les entoure.

lundi 22 février 2021

Collateral Damage Romantic Duet, tome 1 : Œil pour œil de Natasha Knight

Auteure : Natasha Knight



Editions : auto-édition 
Traduit par Liliane-Fleur C. pour Valentin Translation
Pages : 250 pages
Prix : 5,99€ (e-book)
Note : 4/5




Gabriela

Stefan Sabbioni a fait irruption dans ma chambre sans y être invité, le jour de mon seizième anniversaire. Il est resté dans l’ombre, avec son odeur de whisky et de mort, et il a passé autour de mon cou un collier cassé et couvert de sang séché. J’ai cru qu’il allait m’étrangler.

Ce soir-là, il a laissé un message à mon père. Il a dit qu’il reviendrait pour lui prendre un bien précieux.

Cependant, je n’ai jamais transmis ce message. Je me demande si ce serait différent si je l’avais fait, parce que maintenant, deux ans plus tard, il est de retour. Et cette fois, il ne se cache plus dans l’ombre.

Il est venu tenir sa promesse.
Il est revenu pour prendre ce fameux bien précieux.
Moi.

Stefan

Marchese est l’instigateur de la tragédie subie par ma famille. Je ne vais pas me contenter de le mettre à genoux, je vais l’enterrer pour ce qu’il a fait.

Lui prendre sa fille n’est que le début. Je vais le faire tout en sachant que je déclenche une guerre. Je vais le faire tout en sachant que mes ennemis se rallieront à sa cause. Ils ne reculeront devant rien pour me détruire, et il ne reculera devant rien pour la récupérer.

Cela dit, je ne suis pas du genre à me dérober devant la guerre. Je ne fais aucun cadeau et je ne partage pas mes jouets. Je démolis tous ceux qui essaient de toucher ce qui m’appartient.

Et une chose est sûre, cette fille m’appartient. 



Voici le premier tome d'une duologie de Natasha Knight qui parait en français. Après la découverte de sa série Les Frères Benedetti l'année dernière j'avais hâte de commencer ce nouveau roman et je n'ai pas été déçue. 
En résumé : du drame, de la mafia, des rollers-coster d'émotions, de la tension, des intrigues et bien sûr une romance sulfureuse comme on aime. 
Ce premier tome nous fait découvrir Gabriela, Stefan et une partie de leurs familles qui sous leur apparence d'ange sont parfois des monstres sans pitié. Stefan est un personnage très méthodique et réfléchit même lorsqu'il a des pulsions de colère il ne fait rien sans penser aux conséquences. On sait dès le début qu'il est là pour se venger et même si on ne connait pas encore toutes les raisons de cette colère on découvre de nombreux éléments au fil de l'histoire. Son attitude avec Gabriela alterne entre faire comme si elle était sa prisonnière et en dans un autre temps la préserver car cela n'est pas directement sa faute elle est seulement un pion de l'histoire. 
Concernant Gabriela même si elle apparait dès les premières lignes comme une jeune fille qui n'est pas là pour se faire diriger par les personnes qui l'entourent. Malheureusement, en étant la fille d'un grand mafieux les possibilités pour s'échapper sont réduites. Malgré cela elle sait choisir ses batailles et même si elle bat parfois en retrait c'est pour revenir plus forte après.
J'ai vraiment bien aimé ce premier tope et vu le suspense à la fin j'ai hâte de lire le deuxième. 

samedi 20 février 2021

Les frères Benedetti, tome 5 de Natasha Knight

Auteure :  Natasha Knight 


Editions : auto-édition
Pages : 252 pages
Prix : 5,99€ (e-book), 14€ (broché)
Note : 3,5/5




Je suis l’aîné du roi de la mafia. Le favori. Destiné à régner, je suis un homme dangereux, impitoyable. Dans mon monde, c’est nécessaire.

Jusqu’à ce que Natalie arrive dans ma vie. Mauvais endroit. Mauvais moment.

À deux reprises, le destin la place en travers de mon chemin.
À deux reprises, le destin place l’agneau innocent à la merci du monstre.

Je lui ai donné une chance de s’en aller. Je lui ai dit qu’il valait mieux qu’elle me tourne le dos.

Mais elle ne m’a pas écouté.
Et maintenant, il est trop tard.

Parce que je ne suis pas un homme bon. Je n’ai jamais souhaité l’être. Et je ne la laisserai plus partir. Vous voyez, je ne suis pas un héros. Quand je la touche, c’est avec les mains sales.

Cependant, je sais que l’heure des comptes a sonné. Je sais que je brûlerai pour ce que j’ai fait, pour les péchés que j’ai commis. Je ne nie pas que ma place est en enfer, mais je veux encore un moment. Je veux un moment avec elle.

Elle m’appartient.
Pour toujours.
Quoi qu’il advienne


Tous les tomes de la série des frères Benedetti m’ont conquise et celui sur Sergio n’a pas fait exception. En les lisant dans l’ordre on connaît déjà une partie de l’histoire de Sergio et de sa relation avec Nathalie. Contrairement aux autres tomes on commence l’histoire en sachant qu’il ne va pas falloir s’attacher à Sergio qui a un destin funeste. Pourtant on ne peut que s’attacher à lui, à son histoire, à son caractère. C’est un personnage hyper-protecteur qui est très proche de sa famille et qui n’hésite pas à faire tout ce qu’il faut pour les savoir en sécurité. Il rencontre Nathalie une seconde fois par le plus grand des hasard et cela va bouleverser sa vie. C’est le genre de rencontre coup de foudre alors que rien ne les destinait à être ensemble car leur mode de vie est complètement différent. Pourtant ça fonctionne, on s’attache vite à Natacha qui n’est que gentillesse et joie mais aussi pleine de doute tout au long de cette histoire inattendue. Si vous avez aimé les précédents tomes, ou si vous aimez les romances sombres avec des histoires de mafia la plume de Natasha Knight va vous plaire.

samedi 6 février 2021

T.O. de Claytone Carpe

 


Auteure : 
Claytone Carpe



Editions : Auto-édition
Pages : 420 pages
Prix : 4.99€ (e-book), 12,99€ (broché)
Note : 4.25/5




2534. Les siècles précédents ont connu guerres généralisées et destructions phénoménales, engendrant une fin du monde plutôt terrifiante et catastrophique pour les habitants de la planète Terre. Aujourd’hui, il n’y a plus d’hommes pour se battre. Des femmes, oui, des hommes, non. Ils sont tous morts durant le XXIIe siècle.

L’Ère Cruelle. C’est comme ça que nous l’appelons toutes. L’ère qui a fait de nous une moitié d’espèce et qui a changé la face du monde.

Les femmes cohabitent désormais avec les androïdes dans notre gigantesque cité, Brydie, aux tours si élevées que leurs flèches s’égarent fréquemment dans les nuées de passage.

Nos viriloïdes, à la pointe de la technologie, sont remarquables. Tellement réalistes qu’il est parfois difficile de se souvenir qu’ils ne sont que cela, finalement, des machines.

Mais, pas de crédit, pas d’androïde.

Si, en plus, vous êtes la risée de toute une génération de femmes, en vous distinguant de la masse par vos différences physiques, la vie à Brydie peut s’avérer pénible.

Moi, c’est Tahia Rogmaifer, Twaïla La Garce pour les intimes. Masseuse, le jour. Pilote de courses illégales, la nuit.

Ma vie a pris un drôle de tournant le jour où un viriloïde piraté, aux sublimes iris, a décidé de squatter mon appartement. À partir de là, ma vie n’a plus été qu’une succession d’emmerdes…


Pour commencer en résumant mon avis je dirais : super surprise, une lecture agréable et une super découverte j'ai hâte de lire d'autres livres de cette auteure. 
Maintenant passons aux détails. Le résumé me donnait déjà très envie une dystopie avec de la romance et de l'aventure j'avais hâte de commencer ma lecture. J'aime beaucoup le thème abordé avec les viriloïdes remplaçant les hommes ce qui nous pousse à comparer un minimum le livre avec le monde d'aujourd'hui. 
Ensuite, on rencontre Tahia que j'ai adoré. C'est une femme différente des autres, qui a peu de confiance en elle mais pourtant une force intérieure très forte qui se dévoile dans certaines occasions spéciales. J'ai vraiment aimé ces deux aspects qui font réalistes car on ne se sent pas forcément identiques dans deux lieux ou même pendant deux activités différentes. On apprend à connaître la vie à Brydie à travers Tahia : le fonctionnement, les lois, la place des androïdes dans la société... J'ai trouvé ce monde très bien conçu et complet je n'ai pas fini le roman en me disant que je n'avais pas compris quelque chose ou que j'aurais voulu plus d'informations sur quelque chose. 
Dans cette histoire qui parait calme au début se mêlent mystère, interrogation, action, romance et danger avec ça c'est sûr que vous n'allez pas vous ennuyer. Il n'y a pas de passages mous où on a l'impression que rien ne se passe tous s'enchaînent parfaitement. 

Vous l'avez compris j'ai adoré ce roman l'histoire, les personnages, l'ambiance et surtout la plume de l'auteure que j'ai hâte de découvrir dans un de ses autres livres. 

samedi 12 décembre 2020

L'homme du mois, tome 12 : Mister Décembre de J. Kenner

 Auteure : J. Kenner 



Editions : Auto-édition
Pages : 140 pages
Prix : 3,99€ (e-book)
Note : 3,75/5





Non seulement Elena est trop jeune pour moi, mais c’est aussi la fille de mon patron et ma baby-sitter.

C’est affreusement compliqué. En plus, je ne cherche même pas de relation. Mais je ne peux nier l’attirance qui fait des étincelles entre nous.

Je dois absolument l’ignorer. Père célibataire, je cherche simplement à m’occuper de ma petite fille, à faire mon travail et à profiter de la vie avec mes amis. Le reste serait synonyme de complications que je ne peux pas me permettre, et je ne veux plus souffrir.

Le problème, c’est que je la désire. Et quand nos étincelles sans conséquence se changent en brasier, je cède à la tentation. Notre aventure secrète est torride, encore meilleure que je l’avais imaginée.

Mais les secrets s’ébruitent et je pourrais perdre mon emploi et ma réputation.

Je commence à comprendre qu’en réalité, la seule chose que je ne suis pas prêt à perdre, c’est elle.


Ce douzième et dernier tome est (enfin) centré sur Brent. C'est un des personnages centraux que l'on suit depuis le premier tome. On a pu s'attacher à lui et à sa fille au fil des histoires. Si on connait bien le protagoniste masculin, on découvre plus en détails Elena qui était un personnage resté dans l'ombre dans les précédents tomes. 
Dans ce tome on va voir leur attirance mutuelle se transformer en amour malgré les obstacles sur leur chemin. La différence d'âge, la fille de Brent et son passé avec les femmes vont rendre cette histoire compliquée. 
En parallèle de la romance on continue de voir plusieurs anciens protagonistes. On suit également l'évolution du Fix et les quelques problèmes que l'établissement rencontre. 
J'ai apprécié ce tome qui regroupe tous les éléments rendant cette série addictive tout en faisant une fin pour ce douzième tome mais également pour tous les précédents. 

samedi 21 novembre 2020

Stark sécurité, tome 1 : en mille éclats de Julie Kenner


Auteure : J. Kenner

Editions : Martini & Olive

Pages : 220 pages
Prix : 4,99€ (e-book), 16,87€ (broché)
Note : 3,5/5






Avec son talent au combat et ses relations dans le monde criminel, l’ancien agent britannique Quincy Radcliffe est vite devenu un atout essentiel de la nouvelle société Stark Sécurité. Mais Quincy n’est pas l’homme qu’il semble être.

Quand la femme dont, autrefois, il avait vénéré le corps et brisé le cœur lui demande son aide, Quincy sait qu’il doit lui tourner le dos ou risquer de révéler ses secrets les plus obscurs à la seule capable de rouvrir ses anciennes blessures – et qui le fera à coup sûr.

Pendant des années, Eliza Tucker, actrice en difficulté, a essayé d’oublier ces semaines décadentes passées avec Quincy Radcliffe. Elle s’était laissé attirer par sa beauté ténébreuse, avait succombé à son charme britannique. Pourtant, c’était la fougue de sa séduction et la férocité de sa passion qui l’avaient vaincue. Elle s’était donnée à lui… et il l’avait brisée comme du verre lorsqu’il était parti.

À présent, il est le seul capable de l’aider à retrouver sa sœur disparue. Elle se servira de lui, car il le faut. Elle paiera le prix des sens qu’il exigera. Mais cette fois, elle ne succombera plus.



Dans ce tome on rencontre l'équipe de Stark sécurité au complet avec des profils différents qui donnent envie de déjà en savoir plus pour les prochains tomes. 
Dans ce premier on se concentre sur les histoires d'Eliza et de Quincy. On peut dire que cette série commence avec beaucoup de drames et d'histoires sombres. 
Les deux protagonistes ont un passé très sombres pour des raisons différentes mais en fait assez similaires. Des pères violents, ou ayant fait des choix qui ont des répercussions très importantes. Ce tome aborde des tomes qui peuvent être difficiles pour certaines personnes avec plusieurs passages parlant de viols.
On retrace leur vie et les difficultés qui les suivent dans leur vie d'adulte. 
Forcément même si on ressent la passion entre Eliza et Quincy on comprend aussi très vite que leur relation n'est pas simple et qu'ils vont devoir faire beaucoup d'effort pour y arriver. 
En parallèle de leur relation une enquête avec Stark Sécurité nous tient en haleine tout au long du roman, avec plusieurs rebondissements inattendus. 

Je vous recommande ce premier tome et je peux déjà vous dire que le tome 2 est aussi bien, vous pouvez retrouver ma chronique ici.

La couleur du mensonge, tome 1 d'Erin Beaty

Auteure : Erin Beaty
Site : ici
Editions : Lumen
Pages : 512 pages
Prix : 4,99€ (e-book), 15€ (broché)
Note : 4,5/5




Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s'en sortir ? Faire un beau mariage. Elle se présente donc chez une des entremetteuses chargées de l'évaluation du potentiel de chaque candidat – des femmes qui font et défont les fortunes d'une famille, d'une région, d'un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, elle échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l'observation, la marieuse fait toutefois d'elle son apprentie.

Sage s'embarque donc avec un groupe de beaux partis triés sur le carreau dans un périple vers la capitale. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d'élite qui ne tardent pas à réaliser qu'ils sont sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin, qui prépare une invasion, s'est allié avec certains des seigneurs locaux, et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l'un des membres de la troupe recrute alors l'aide de Sage. Mais plus elle avance dans sa mission, plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu... à commencer par son recruteur lui-même ! Et, doucement, le piège se referme sur elle...


Ma cousine m'avait grandement recommandé de lire La couleur du mensonge quand j'ai fini le tome 1 de The Curse le mois dernier. Ce sont deux livres qui se ressemble sur certains points. L'univers est complètement différent, mais on y retrouve des secrets, des mensonges, un risque de guerre,  une romance en fond. 
J'avais adoré le début de The Curse et moins apprécié la fin et le contraire s'est passé avec La couleur du mensonge. J'ai commencé à vraiment aimer ma lecture après les 100 premières pages. J'ai trouvé le début un peu long et je n'étais pas vraiment convaincue par l'univers. 
Lorsque Quinn et Sage se rencontre j'ai adoré l'histoire. A partir de ce moment les mystères, les complots et l'action se sont vraiment mis en place. 
Les personnages sont vraiment attachants et tous très complexes. Ils ont une personnalité très intéressante. Sage est une jeune fille têtue, qui ne se laisse pas faire quand elle a décidé quelque chose rien ne peut la faire changer d'avis. Elle est aussi très intelligente et elle a un instinct très développé. C'est une de ses qualités les plus importante grâce à ça elle a une place centrale et très importante dans l'histoire. 
Les personnages ne sont pas la seule force de l'histoire. L'intrigue est très très bien construite. Une fois l'action mise en place j'ai eu du mal à lâcher mon livre. On comprends très rapidement que le danger est très présent dans le pays. On apprend surtout des informations du point de vue masculin mais le point de vu de Sage nous permet de compléter ce qu'on sait déjà. J'ai adoré le fait que l'univers soit exploité au maximum possible. La romance ne prends pas trop de place et elle s'intègre logiquement dans l'histoire. Les indices semés de Erin Beaty s'assemblent doucement et lorsque j'ai compris les mystères j'étais vraiment surprise. L'auteure m'a complètement manipulée et je suis fait prendre au piège.
Un roman avec des personnages et surtout un univers à découvrir. J'ai hâte de lire la suite.